­

Le jeu des 7 familles du Theatre

Imprimer   
Oui

Salle des Fêtes
45450 Fay-aux-Loges
Loiret France

Théâtre

Cie Clin d’Oeil

Texte : Yves JAVAULT

Dramaturgie : Gérard AUDAX

Mise en scène : Yves JAVAULT

Musiques et chansons : Aldo GILBERT

Avec : Aimée LEBALLEUR Christophe THEBAULT Gérard AUDAX

Direction d’acteurs :

Mario GONZALEZ : jeu masqué

Jean-Claude COTTILLARD : séquences gestuelles

 

Le projet a pour ambition de mettre l’encyclopédie sur un stand de foire, de faire se côtoyer dérisoire et sacré, de mêler savoir et plaisir.

Cette “machine à fabriquer du théâtre” s’appuie sur un trio :

- Un bonimenteur : maître du jeu, bateleur érudit ayant traversé 2000 ans d’histoire, il sait retracer les chemins que le théâtre a empruntés depuis ses origines. Il est l’encyclopédie des coulisses.

- Deux acteurs bêtes curieuses de scène ou curieuses bêtes de scène. Serviteurs fidèles et scrupuleux de cette formidable mémoire, ils restituent avec zèle et jubilation, le ton et la couleur de chaque époque.

Les 7 familles représentent 7 styles de théâtre, 7 façons de raconter un épisode d’une histoire d’amour singulière.

- Et le hasard de la loterie ? Le jeu de hasard n’est qu’apparence, parti-pris de mise en scène, joyeux bouleversement de l’ordre des choses. La relation entre ces trois montreurs de chimères constitue un fil rouge qui permet au spectateur de suivre quelques unes des 63 séquences tirées au sort à chaque séance.

Une histoire d’amour au théâtre

Cette histoire d’amour se joue du début à la fin. Aucun aléas d’improvisation, le texte est écrit comme une œuvre dramatique à part entière, chaque situation est construite comme un tableau pouvant faire suite au précédent tirage et introduisant le suivant.

UN BONIMENTEUR FORMIDABLE

Yves Javault, Gérard Audax, Aimée Leballeur et Christophe Thébault réhabilitent, enfin le plaisir de la narration et du jeu au théâtre. On dirait une histoire éternelle : un amour impossible entre Octave et Isabelle, comme on dirait entre Roméo et Juliette, entre Héloïse et Abélard, entre Tristan et Iseut, etc. Sauf que, ici, dans Le Jeu des sept familles du théâtre, l'auteur a une écriture tout terrain qui s'adapte à toutes les situations, et qu'il raconte cette histoire à un rythme ébouriffant et dans sept styles différents - les sept familles du titre de la pièce :

le théâtre antique ; la commedia dell'arte ; la comédie de Marivaux ; le jeu clownesque ; le théâtre brechtien ; le théâtre sans parole ; le théâtre de l'absurde.

L'écrivain (Yves Javault) et le dramaturge (Gérard Audax) ont mitonné aux petits oignons un repas dramatique à l'ancienne, cuisiné avec des ingrédients succulents mais simples, qui fait irrésistiblement saliver le spectateur. Les trois comédiens interprètent leur partition avec enthousiasme, comme s'ils retrouvaient intactes les fragrances de leur adolescence. Gérard Audax, de son côté, invente et impose joyeusement un bonimenteur formidable, gouailleur, coloré, truculent, drôle, entraînant...

Ah ! si les cours de théâtre à l'école ou à la fac pouvaient être aussi amusants ! Et si tous les profs pouvaient être aussi pédagogues que le camelot cabotin de ce Jeu des sept familles du théâtre, les salles de cours seraient prises d'assaut!

Vincent Cambier RUE DU THEATRE

dimanche 20 mai 2018 16:00
350
16:00
Tout public à partir de 10 ans
image du coq de Fay'stivalFay'stival 2019 : Du 22 au 26 mai.image de la lune de Fay'stival

 

­

Reservez vos places en ligne

Le nombre de places étant limité, n'attendez pas. Réservez vos places dès maintenant.

 

­